Samedi 27 mai 2017

Chers Collègues, Chers Amis,

Il me revient la triste fonction de vous informer du décès la nuit dernière, dimanche, 22 mai 2017  du Professeur Jean-Jacques Comtet, Ancien Président de la Société Française de Chirurgie de la Main.

 

Un e-livre de condoléances a été ouvert pour laisser vos messages à ses proches.

Philippe Liverneaux, Secrétaire Général de la SCFM

 

Notre Société, ses nombreux élèves, viennent de perdre un Maître très cher en la personne de Jean-Jacques Comtet. Aussi attachant que discret, aussi érudit que brillant chirurgicalement, aussi curieux de tout qu'ouvert à l innovation, il a marqué son époque chirurgicale, ce dont témoignent les plus fameuses de ses Présidences, SOFCOT en 1992 et GEM en 1994. Ce dont témoignent sans exception ses innombrables élèves. J'ai l'honneur d'avoir été son interne, puis chef de clinique, puis maitre de conférences. Je lui dois l'apprentissage de mon métier, ma passion indéfectible pour la chirurgie de la main et du membre supérieur, et ma carrière hospitalo-universitaire. Je lui voue une éternelle affection ainsi que profonde reconnaissance et présente mes plus sincères condoléances à son épouse Danielle et à sa famille.

Professeur Guillaume Herzberg.

 

Si vous souhaitez laisser un message de condoléances.


Toutes mes condoléances à la famille. Ancien "élève" de son école, j'éprouve une réelle tristesse...et il restera présent en ma mémoire.
Alain TCHURUKDICHIAN

Sincères condoléances à la famille Comtet, suite à la disparition d'un homme qui reflétait tant de sagesse et avait un don de transmettre son savoir en toute simplicité.
Jean GOUBAU

Très attristé par cette nouvelle je garderai le souvenir d'un homme simple et pédagogue un innovateur et un maître en chirurgie de la main. Encore un grand qui nous quitte mais dont le souvenir restera à jamais.
Michel RONGIERES

Jean-Jacques Comtet était une merveille de Maître, comme on en rencontre rarement. Simple, précis, efficace et d'une extrême gentillesse, il apportait dans ses présentations au GEM (à l'époque) des réflexions pleines de bon sens, et qui ont bouleversées les pratiques chirurgicales, sans faire de bruit. Je n'oublierai jamais, entre autre, lorsqu'il nous a expliqué qu'il n'était plus nécessaire de faire une épineurotomie dans les libérations du nerf médian au canal carpien. J'ai également eu la chance de travailler avec lui comme reviewer lorsqu'il était en charge de notre journal. Il avait organisé avec Monsieur Maisonneuve, une journée de travail pour nous apprendre à "écrire" et donc à "lire" un article scientifique. Quelle leçon!
Je transmets à sa famille et à ses proches mes sincères condoléances.
Christophe MATHOULIN

Gardons tous le souvenir d’un grand chirurgien, précurseur, novateur, d’une rigueur absolue et doué de qualités humaines exceptionnelles. Il avait eu la gentillesse, moi « petit chirurgien Grenoblois » de m’accueillir les mardi matins à la clinique du Parc en compagnie de mon aide opératoire après mon installation. Ces séances opératoires resteront dans ma mémoire. Immense respect pour Monsieur COMTET
Christophe LEBRUN

Quelle tristesse!
Laurent OBERT

Discret , élégant , efficace , un collègue comme on les apprécie, une vaie perte.
Jean Pierre LEMERLE

Un grand patron nous quitte! J'ai eu l'immense privilège de découvrir la chirurgie de la lèpre en sa compagnie en INDE et au VIETNAM. Sa gentillesse, son humanité, sa soif d'échange et de connaissance sont gravées à jamais dans ma mémoire. Un souvenir éternel pour nos maîtres et seigneurs... Les malades !
Bernard CHABAUD

Sérieux, précis, toujours courtois. Un grand chirurgien.
Julien GLICENSTEIN

Mes sincères condoléances à la famille de Monsieur Jean-Jacques COMTET. Un grand Homme.
André BOABIGHI

Toutes mes condoléances à la famille de ce grand homme, ce maître d'une très grande courtoisie qui ne pouvait qu'inspirer le respect, que j'ai eu la chance de côtoyer dès mes premières années d'interne, lors de nombreuses soirées d'échanges que ce soit à la clinique ou lors des soirées du LEMMS. Son rêve était de fédérer les chirurgiens de la main lyonnais du public et du privé. Sa disparition est une grande tristesse.
Lionel ERHARD

La dernière fois que j'ai vu le professeur Comtet, j'étais avec mon père le professeur Louis Paul Fischer, qui avait un immense respect et une vraie amitié pour ce grand monsieur, si intelligent, courtois, érudit, respectueux de l'autre, avec un sens de l'humour fin et joyeux. Il y a 30 ans de cela, mais son nom a fait partie de toute une période de ma vie,  la gentillesse dont il faisait toujours preuve à notre égard, les récits de mon père à son sujet,  ont fait que je ne l'ai jamais oublié, ni moi ni maman qui se joint à moi pour dire à sa famille combien cette perte nous touche et lui adresser nos plus sincères condoléances.
Véronique FISCHER

L'homme est disparu mais son esprit de sagesse et de gentillesse reste encore vivant, dans sa famille, ses amis, ses collègues et ses étudiants autour du monde.
Peter AMADIO

Je suis très choqué et triste d'entendre la mort du Professeur Comtet. Il était un bon ami et mon premier expert en arthroscopie du poignet. Mes pensées et mes prières sont avec ceux qui sont en deuil.Veuillez accepter mes sincères condoléances.
Abhijeet WAHEGAONKAR

Toutes mes condoléances à ceux qu'ils l'ont aimés. Il a été l'un des exemples de ma vie professionnelle. Il a été un Maître au sens propre du mot. Sa gentillesse, sa bonté,.. et ses mots précis seront toujours pour moi, le souvenir que je garderai plus tard.
Alain CARLIER

L'ensemble du Conseil d'Administration de la Société Française de Rééducation de la Main se joint à moi pour vous présenter nos plus sincères condoléances.
il a su créer du lien entre nous pour un travail pluridisciplinaire d'excellence.
Frédéric DEGEZ

Très attristé par cette nouvelle, je garde le souvenir d'un homme d'une extrème gentillesse générosité et  bienveillance .Il m'avait prodigué bien des conseils qui m'ont guidés pendant ma vie professionnelle . Je présente mes sincères condoléances à ses proches.
Patrick JACOULET

Un sage, un grand patron nous a quitté. 
La précision et  l’exactitude de son geste chirurgical succédaient à une analyse clinique fine et complète. Ses connaissances encyclopédiques dans le domaine de la chirurgie orthopédique et plastique étaient à chaque instant utilisées lors de l’analyse d’une pathologie, d’un dossier, d’un patient. Sa curiosité tant dans le domaine médical, que biomécanique lui faisaient rechercher des solutions nouvelles, de remplacement prothétique en particulier, dans des équipes multidisciplinaires. Il avait le souci de la transmission de son savoir, et de son savoir-faire, et ne craignait pas les questions. Epicurien, le peu de temps libre qui lui restait était consacré à sa famille, à ses amis, au golf et à l’art. La fin de mon clinicat, j’ai eu le privilège de passer 6 mois à ses côtés, qui ont définitivement marqué ma carrière.
Après une vie bien remplie, avec de nombreuses heures passées au bloc opératoire, au microscope en particulier, qu’il trouve un repos bien mérité et que sa famille et ses amis soit remerciés  pour l’entourage affectif dont il avait besoin. Il nous manquera, mais restera un modèle pour chacun d’entre nous.
Marie-Claude GRANGE

Une autre perte.... encore! Je dirai que c'est la loi de la vie, je dirai aussi que les grands hommes ne meurent jamais, réincarnés par leurs œuvres et par leurs élèves.... qu'il repose en paix.
Mustapha YAKOUBI

-